mardi 2 mai 2017

Love, be loved, leave, be left

- Informations - 

Auteur : Io Sakisaka
Éditeur : Kana
Genres : shôjo, romance, lycée, adolescence, amitié
Dernière date de parution : 6 janvier 2017
Prix : 6 € 85 
Série en cours, actuellement 3 tomes.

Quatrième de couverture (t.1) : Romantique ou pragmatique, chacune cherche l'homme de ses rêves... La meilleure amie de Yuna déménage. Le jour des adieux, Yuna rencontre Akari de manière surprenante. Tout oppose les deux jeunes filles : Yuna est rêveuse en amour, alors qu'Akari est réaliste. Malgré tout, elles deviennent amies et vont confronter leur vision de l'amour. 

- Mon Avis - 

Io Sakisaka a une certaine réputation dans l'univers du shôjo. Avec ses deux premières séries, elles a conquis de nombreux lecteurs et je ne fais pas exception. A la fois touchantes, drôles et réfléchies, ses deux précédentes histoires m'avaient beaucoup plu et j'avais hâte de découvrir sa nouvelle série au titre étonnamment long. 

Love, be loved, leave, be left est d'abord la rencontre de deux héroïnes. D'un côté Yuna la romantique, l'héroïne de shôjo par excellence : naïve, douce, timide, n'arrivant jamais à regarder les gens dans les yeux. Un peu caricaturale, Yuna est complétée par son amie Akari qui elle est une héroïne beaucoup plus moderne et limite cynique en ce qui concerne l'amour. Franche, sûre d'elle, pragmatique, Akari ne croit pas aux contes de fées et jure qu'on peut tomber amoureux en s'y forçant un peu. Ces deux visions de l'amour apportent une note de fraîcheur dans le genre de la romance et l'amitié qui lie les deux adolescentes amuse et fait réfléchir en même temps. Nous même, en tant que lecteur, de quel côté penche notre vision de l'amour et des sentiments forts ? 

Il est question ici d'acceptation mutuelle de ces visions de l'amour, mais également des changements que l'amour opère en chacun de nous. Yuna, lorsqu'elle tombe amoureuse pour la première fois évolue, sans pour autant s'en rendre compte. Et Akari, qui assiste à cette évolution se surprend à l'admirer. Peut-être que leurs visions respectives ne sont pas si éloignées finalement ? Peut-être même qu'elles se complètent ? En amour personne n'a tord et personne n'a raison, c'est à chacun de se faire sa propre expérience. Aussi belle et douloureuse qu'elle peut l'être. Parce qu'avec Io Sakisaka tomber amoureux n'est pas quelque chose de simple, on souffre beaucoup, on doute, on pleure parfois. La vie décrite dans ce manga est loin d'être idéale et n'en est que plus réaliste. C'est ce qui est si touchant et beau à la fois. On se reconnaît forcément dans les rires et les larmes de ses personnages et on adore ça.

- Notation - 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire